Retour sur la fête de la musique d’Erstein avec Priscilla Betti et des artistes des années 80.

La fête de la musique d’Erstein a proposé une belle soirée avec Priscilla Betti, Cookie Dingler, Jean-Pierre Mader et William du groupe début de soirée. La fête a eu lieu sur la place des fêtes, pour une soirée conviviale autour d’une bonne tarte flambée.

Priscilla Betti a ouvert la soirée. La chanteuse a commencé en douceur avec la nouvelle version de son tube “Regarde-moi (teste-moi, déteste-moi)”.  Elle a ensuite poursuivi en douceur avec des reprises et morceaux de son dernier album avec “La vie sait” qui porte le nom du disque ou des reprises de Gloria Gaynor et Gala “Free from Desire”. Avec simplicité, la chanteuse a donné de la voix avant de démarrer avec une seconde partie plus pêchue. La chanteuse a chanté “Changer le monde” de son dernier album puis des reprises de Kungs (This Girl) et Rihanna (“We Found Love” feat Calvin Harris). Seul bémol avec la reprise de l’immonde “Djadja” d’Aya Nakamura mais la différence est que Priscilla a du talent et beaucoup de voix contrairement à l’interprète originale. La chanteuse a terminé avec sa célèbre reprise de “What a Feeling” d’Irene Cara avant une seconde interprétation de son tube “Regarde-moi (teste-moi, déteste-moi)”. C’est toujours avec beaucoup de fraîcheur et de sympathie que nous la retrouvions.

La soirée se poursuit ensuite en trio avec Cookie Dingler, Jean-Pierre Mader et William du groupe début de soirée. Ensemble et dans la bonne humeur, ils ont replongé les nombreux spectateurs au cœur des années 80  avec leurs tubes respectifs comme “Femme libérée”, “Disparue” puis des reprises diverses dont un medley du groupe Police.

En résumé, la soirée était très sympathique et dans un cadre agréable. C’est toujours une bonne initiative pour des petites villes d’organiser ce genre de festivités avec une jolie programmation comme celle-ci.

Facebook 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail