Nilusi a récemment lancé son premier single solo nommé “Je veux”. Rencontre.

Après avoir connu le succès auprès des Kids United, Nilusi se lance désormais en solo. Elle a récemment publié son premier single nommé “Je veux”. La jeune femme se livre sur ses projets et reviens sur l’aventure Kids United.

Bonjour Nilusi, tu viens de sortir ton premier single solo, mais tout d’abord, comment vas-tu?

Bonjour . Je vais très bien merci. J’ai sorti mon tout premier single intitulé “Je veux” dans lequel je raconte un long voyage intérieur.

Tu as longtemps été au sein des Kids United, quels sont tes meilleurs souvenirs durant ses quelques années? 

J’ai eu la chance d’être dans les Kids United, et ce fût les trois plus belles années de ma vie. J’ai pu réaliser beaucoup d’objectifs, comme celui de faire une tournée, de voyager ou encore d’être ambassadrice de l’Unicef. Le plus beau souvenir pour moi qui suis passionnée d’étoiles, c’était d’être sur scène et de voir des milliers d’étoiles devant moi, ce moment où les gens allument leurs portables.

As-tu gardé contact avec les anciens?

Bien évidemment! On se parle dès qu’on en a l’occasion et on se soutient énormément. On n’hésite pas à s’encourager et à s’entraider? Nous sommes frères et sœurs et rien ne peut vraiment l’enlever. Ni la distance, ni le temps.

Que penses-tu de la nouvelle génération des Kids United?

J’ai pu les rencontrer pour discuter avec eux et ce sont des petites personnes absolument merveilleuses avec de belles âmes. Je leur souhaite que du bonheur.

Tu présentes aujourd’hui ton premier single nommé “Je veux”, peux-tu me le présenter?

“Je veux” est un titre que j’ai écrit et composé avec Valentin Marceau et Christian Vié. C’est un titre qui exprime un désir d’émancipation, de découverte de soi, et on découvre à travers le clip et les mots un réel voyage intérieur et une quête de liberté.  C’est une chanson qui est très personnelle mais j’ai fait au mieux pour qu’on puisse tous s’identifier à elle. On a tous plein de rêves et parfois on en perd hélas le fil.

On le retrouvera sur ton premier album qui est en préparation, as-tu une idée sur sa date de sortie?

C’est une surprise.

Que pourra-t-on y trouver?

On pourra y trouver des collaborations, des duos, des ballades, des rythmes plus dansants. J’ai envie que cet album soit un refuge pour ceux qui l’écoutent et qu’ils se sentent compris. Je sais qu’il me permettra de rencontrer ma communauté et leur permettra à leur tour de me découvrir.

Aura-t-on la chance de te voir en concert ou sur des plateaux radio?

Je viens tout juste de commencer la promotion de mon single et je prépare de belles choses. J’ai hâte de revenir sur scène, et je vous préviendrai sur mes réseaux sociaux dès qu’il y aura des news.

Tu es sur Music Shaker, on shake la musique, peux-tu me citer trois titres que tu écoutes beaucoup en ce moment de trois styles différents ?

En ce moment j’écoute beaucoup “It’s Not U It’s Me” de Bea Miller, “Light On” de Maggie Rogers et “What a Time” de Julia Michaels et Niall Horan. Trois univers complètement différents mais pourquoi s’en priver?

(sourire) Question d’actualité: Gabriel a participé à The Voice uk, te verrais-tu faire la même chose?

Gabriel a fait The Voice Uk et il a été absolument génial ! Je n’envisage pas de faire un télé-crochet pour le moment, je suis vraiment concentrée sur la préparation de mon album et les tournages. Je suis vraiment épanouie dans ce nouveau travail et j’essaie de mettre toute mon énergie dedans.

Question Hors-sujet: Tu évoques les tournages, as-tu des envies de te lancer dans la comédie?

J’ai envie de me lancer dans la comédie et je suis vraiment heureuse d’avoir mon premier rôle avec Profilage sur TF1. Olivia est un personnage qui me fascine. Le monde du cinéma m’intéresse beaucoup et j’aimerais beaucoup jouer dans un long métrage.

Quelle est la question que l’on ne t’a jamais posée en interview, et à laquelle tu aurais aimé répondre ?

Une question plus profonde sur les actions menées sur le terrain avec l’Unicef. C’était des expériences enrichissantes qui m’ont beaucoup ouvert les yeux sur le quotidien de millions d’enfants dans le monde. J’ai réalisé le manque et la détresse des parents, des enfants mais aussi des associations qui malgré leurs efforts, ont besoin d’aide. Nous devrions tous nous intéresser un peu plus à la cause humaine.

Que puis-je te souhaiter pour la suite?

Commencer une tournée et continuer de partager des histoires avec ma communauté.

Pour finir, as-tu un message à transmettre à ta communauté?

Je les remercie pour tout ce qu’ils m’apportent au quotidien. Ce sont eux qui dessinent mon sourire tous les jours et qui me permettent de vivre à travers ma passion. Ils mettent du sens à ma vie et m’en apprennent beaucoup sur moi-même.

Merci à Nilusi pour cet entretien et merci à l’Agence Rise Up. Redécouvrez le clip de “Je veux”.

 

Facebook 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail